Dreamer Image Post

Simmental-Angus ou l’accord parfait

DSC08247bis3

Les deux jeunes éleveurs du Maine-et-Loire, Thierry Chouteau et Sylvain Loizeau, travaillent autour du croisement de la race britannique Angus avec la Simmental, en exclusivité pour les boucheries YM Le Bourdonnec.

« Nous sommes éleveurs de Blondes d’Aquitaine en système conventionnel mais notre philosophie agricole s’oriente vers un système herbager valorisé par des races rustiques type Simmental-Angus »

Cette envie de produire le plus naturellement possible s’est renforcée lors d’expériences professionnelles à l’étranger, notamment en Suisse avec la conduite de troupeaux Angus en alpages. Les prairies du GAEC de la Vallée Verte situées au coeur du bocage se prêteront parfaitement à ce type d’élevage.

Depuis leur rencontre avec Yves-Marie, Thierry et Sylvain procèdent petit à petit à une reconversion d’une partie de leur élevage. Il est donc prévu d’acheter 45 mères Simmental pour les croiser avec la race Angus.
Objectif ? Proposer 50 sujets par an à Yves-Marie Le Bourdonnec à partir de 2017.

« Les Blondes d’Aquitaine sont trop coûteuses en céréales, c’est aussi pour nous une façon de valoriser les prairies et de travailler sur un mode plus naturel. De plus, nous sommes les premiers en France à mettre en place ce type de croisement. »

La rusticité et la précocité de l’Angus associés au taux de matière grasse élevé et riche en protéines de la Simmental permettront une croissance plus rapide des bêtes. L’idée est donc de réunir les qualités de ces deux races afin d’augmenter le poids de l’animal tout en conservant le persillage, la tendreté et la rougeur de la viande.

×